L’eau

Vue du lit de la rivière Athabasca

Rivière Athabasca

Pour produire un baril de pétrole à partir de sables bitumineux, il faut en moyenne :

  • 2 à 4 barils d’eau sur les projets miniers.
  • 0,4 baril d’eau sur les projets SAGD.

Les procédés SAGD permettent d’utiliser de l’eau salée ou saumâtre. L’exploitation minière fait appel à de l’eau douce, qui provient des cours d’eau avoisinant les projets. Dans les deux cas, l’eau est recyclée dans le procédé.

Notre action

Nous avons conçu nos projets de façon à optimiser leur consommation nette en eau : 1,6 barils d’eau par baril produit à Joslyn, 0,25 baril d’eau par baril produit à Surmont.

L’eau recyclée couvrira jusqu’à 80 % des besoins de la mine (usine d’extraction du bitume comprise). Les 20 % restants proviendront de la rivière et de la récupération des eaux de surface. Joslyn disposera de plus d’un bassin de stockage équivalent à 90 jours de réserves d’eau, le plus important de la région. Ce bassin permettra de réduire les prélèvements d’eau de l’Athabasca lorsque son débit est au plus bas, en période hivernale.

Sur le projet in situ de Surmont, l’eau utilisée dans le process est également recyclée. Sur Surmont Phase 2 l’eau recyclée couvrira plus de 90 % des besoins du procédé. L’appoint en eau sera donc limité à moins de 10 % et nous travaillons pour réduire encore ce taux notamment sur un pilote de co-injection solvant-vapeur qui permettrait de diminuer les quantités de vapeur, donc d’eau utilisée.

Le point sur la réglementation

Afin de préserver les ressources locales en eau et d’inciter les industriels à privilégier le recyclage, la réglementation de l’Alberta :

  • Limite les prélèvements d’eau dans l’Athabasca pour les projets miniers. Le débit de la rivière étant saisonnier, les prélèvements autorisés sont deux fois moins importants l’hiver que l’été.
  • Limite le volume rejeté en fonction des volumes d'eau salée et non salée prélevés dans les aquifers.
  • Interdit les rejets d’eau – même traitée - pour les projets d’extraction des bitumes.
  • Contrôle de la qualité de l'eau au niveau provincial et fédéral.