Favoriser l'accès à l'éducation et à la formation

Myanmar

La mise en application de notre politique de recrutement local et de nos programmes socio-économiques se heurte souvent à un niveau de qualification inadéquat ou faible. En outre, le manque de moyens et/ou d’infrastructures adaptés peut représenter un frein à la poursuite d’études. Total s’implique donc dans l’éducation, la formation et le transfert de compétences.

Former et accompagner

La mise en application de notre politique de recrutement local et de nos programmes socio-économiques se heurte souvent à un niveau de qualification inadéquat ou faible. Aussi, nous nous engageons en faveur de l’éducation, la formation et du transfert de compétences.

Programmes d'alphabétisation, financement de bourses dans l'enseignement supérieur, soutien ou création de centres de formation, contribution à la consolidation du système éducatif de certains pays... Nos moyens d'action sont nombreux et leur taux de succès variable, selon les contextes et les projets.

Parmi les projets les plus significatifs menés en 2010 par nos filiales de l'Exploration-Production, citons par exemple :

  • l'organisation par Total E&P Myanmar, conjointement avec l'Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (UNITAR) et le ministère des Affaires étrangères du Myanmar, d'une session de formation du personnel de l'administration birmane au droit international ;
  • le soutien de programmes d'enseignement au Venezuela et en Indonésie ;
  • le soutien de structures éducatives au Congo (lycée Augagneur), en Angola (lycées Eiffel), au Nigeria (Institute of Petroleum Studies), au Canada, etc.

Le retour d'expérience des projets « intégrés » (formation ciblée puis recrutement) est particulièrement encourageant. Au Yémen par exemple, pour assurer le fonctionnement de l'usine de liquéfaction de gaz naturel Yémen LNG, qui a démarré en 2009, nous avons, avec nos partenaires, créé notre propre centre de formation. Quelque 300 techniciens, superviseurs et ingénieurs locaux y ont suivi un cursus intensif de formation centré sur la maîtrise de l'anglais et des technologies gazières, complété par une formation sur le terrain. Grâce à ce dispositif, l'effectif permanent de la société Yémen LNG, qui exploite l'usine, compte 80 % de Yéménites. Ce taux atteindra à terme 90 %.

Au-delà du recrutement, la formation est aussi un outil pour favoriser la mise en place d'un management plus international. Notre effort de formation, notamment technique, est particulièrement soutenu : ainsi, nos salariés du continent africain bénéficient de plus de 13 jours de formation par an (contre un peu plus de 6 jours en moyenne dans le Groupe). En outre, afin d'assurer une parfaite intégration des internationaux, nous leur proposons notamment des formations en anglais ou en français, ainsi que des stages interculturels. En 2010, 1 800 apprenants (périmètre Pétrole France) ont bénéficié ainsi de plus de 65 000 heures de formation en langues.

Notre effort de formation s'étend enfin aussi aux sous-traitants : en 2010, nous avons dédié plus de 500 000 euros à la formation de nos prestataires d'hydrocarbures, à la sécurité routière.

Le système des « jeunes gérants »

Lancée dans les années 1960, cette initiative originale de promotion interne permet aux meilleurs pompistes du réseau Total de devenir gérants de station. Les candidats sont formés et disposent alors d’un capital prêté par Total. Le « jeune gérant » ne devient gérant autonome que lorsque ce capital est remboursé, au bout de quelques années.

1 200 stations-service sont aujourd’hui gérées par des jeunes gérants.

Appui technique

Nous soutenons des entreprises proches de nos implantations souhaitant renforcer leurs compétences et se rapprocher des standards internationaux en termes de qualité, sécurité, délais, prix, etc. C'est en effet une clé d'accès à de nouveaux marchés.

Dans ce but, l'entité Total Développement Régional met à disposition des porteurs de projets qu'elle accompagne, le potentiel de recherche et de développement du Groupe. L'appui fourni se concrétise ici par des conseils de spécialistes de Total ou de ses partenaires. Nous pouvons également mettre à disposition des PME des matériels de haute technologie ou des moyens techniques auxquels ces entreprises n'accèdent pas facilement.

Autre exemple, dans les pays où nous développons des projets pétroliers et gaziers, nos filiales aident les entreprises locales à mieux répondre aux cahiers des charges, à assurer des prestations à plus forte valeur ajoutée, etc. Au Nigeria par exemple, 7 500 tonnes d'équipements destinés au futur FPSO1 d'Usan seront fabriqués sur le chantier de Nigerdock, à Lagos. 30 000 heures de formation sont dispensées aux employés du chantier dans le cadre de ce partenariat.

Appui à l'export

Total, via le département international de Total Développement Régional, accompagne les PME françaises sur les marchés de l'export et dans leur développement à l'international. Notre stratégie se déploie peu à peu en Europe et dans les pays hors OCDE.

Favoriser l’accès à l’éducation et à la formation

À travers les actions menées en faveur de l'éducation par l'ensemble de nos branches d'activité et filiales, nous souhaitons apporter notre contribution au développement du savoir et à l'épanouissement du capital humain.

François Viaud, directeur
 des Ressources humaines, Total. Extrait de l'éditorial
de la brochure Éducation.

Logo Total Education international network

Les actions menées en faveur de l'éducation, par l'ensemble de nos branches d'activité et de nos filiales visent à :

  • promouvoir l'acceptabilité, la visibilité et l'attractivité de Total en tant qu'acteur industriel impliqué dans une démarche sociétale ;
  • établir un réseau de relations avec les futurs cadres et décideurs des pays d'implantation du Groupe ;
  • permettre aux pays hôtes de se développer harmonieusement en favorisant le savoir et en épanouissant le capital humain ;
  • anticiper les besoins des filiales en termes de ressources humaines, en privilégiant le recours aux compétences locales.

Coopération universitaire

Deux étudiants suivant un module d'enseignement

Encourager la coopération universitaire suppose de nouer des relations étroites avec les universités et les écoles du monde entier, grâce à des partenariats d'envergure régionale ou nationale.

Nous proposons des conférences d'experts, nous soutenons des étudiants issus de nos pays hôtes et les familiarisons à l'industrie grâce à des stages en entreprise. Nous finançons aussi des chaires d'enseignement et de recherche sur des sujets permettant de répondre aux grands enjeux auxquels nous sommes confrontés. Le Groupe s'implique également dans des programmes universitaires (masters et doctorats) liés à ses métiers.

Des collaborateurs mobilisés pour accompagner des chômeurs vers l’emploi

Au Royaume-Uni, Total participe à un programme de formation qualifiante permettant le retour à l’emploi de chômeurs, via l’apprentissage du métier d’opérateur-procédé. Le « C.A.T.C.H. » Training Room Sponsorship consiste en six semaines de cours, dispensés en partenariat avec l’université et les entreprises locales. Animation d’une séance par le directeur des opérations, visite de la raffinerie, présentation des postes disponibles… nous nous impliquons concrètement, de la conception pédagogique à l’accueil de stagiaires. Un investissement humain pour sensibiliser à un métier et en transmettre les savoir-faire. En 2011, deux des demandeurs d’emploi ayant participé au programme ont été recrutés à un poste d’opérateur-procédé.

Logo Kic Innoenergy

Par exemple, nous adhérons au Knowledge Innovation Community (KIC Innoenergy), consortium européen regroupant plusieurs industriels (dont Total, EDF, etc.) visant à développer l'innovation en Europe dans le domaine de l'énergie. À ce titre, nous contribuons activement aux enseignements du Master Renewable Energy. Pour plus d'information, téléchargez la plaquette informative, ou rendez-vous sur le site www.kic-innoenergy.com.

Nous affirmons ainsi notre volonté et notre engagement en faveur de la formation professionnelle et de la R&D. La direction du Recrutement, Total Professeurs Associés, la direction Scientifique et la direction Éducation du Groupe en sont les moteurs.

Programmes éducatifs

Pour faire connaître les métiers et les enjeux de l'énergie, nous avons été amenés à mettre en place différents dispositifs éducatifs et pédagogiques. Parmi eux, la « Total Summer School » et le « Total Education and Energy Seminar » sous l'égide de l'Université Total, ainsi que le programme Planète Énergies. Total propose aussi ses services aux pays hôtes dans le domaine éducatif (formation de professeurs, mise au point de cursus spécifiques, etc.) pour leur permettre d'avoir des enseignements aux standards internationaux.

Développement et restauration d'infrastructures éducatives

Devanture d'un lycée rénové au Gabon

Promouvoir l'accès à l'éducation dans les pays où nous opérons passe par l'aide au développement d'infrastructures éducatives. Dans ce cadre, Total cofinance des travaux de construction, de rénovation et de modernisation d'établissements scolaires et universitaires. Nous aidons également à l'acquisition d'équipements, de manuels et de fournitures scolaires.

Total soutient ainsi plus de 40 projets de développement d'infrastructures dans plus de 20 pays.

Soutien et financement éducatif

Faciliter l'accès à l'enseignement supérieur des étudiants de talent se traduit notamment par l'attribution de bourses d'études à l'échelle nationale, régionale et internationale. Par ailleurs, la Fondation d'entreprise Total apporte son soutien aux associations cherchant à ouvrir les portes de la société aux jeunes en difficulté (programmes « Coup de Pouce Clé » avec l'Association pour favoriser l’égalité des chances à l’école, « 10 000 Permis pour Réussir », « Appel à projets culture », « Appel à projets La santé et les Jeunes », etc.)

En 2010, nous avons soutenu plus de 10 000 boursiers dans 50 pays.

1 FPSO (Floating Production Storage and Offloading) est une plateforme flottante de production et de stockage d'hydrocarbures.