Promouvoir la santé individuelle et collective

Prise de sang au centre gratuit de prévention et de dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) en Angola

Total souhaite contribuer à l’amélioration de la santé de ses salariés et de leurs familles, comme des communautés locales. Pour cela, nous participons à d’importants programmes de promotion de la santé individuelle et collective, et nous intervenons dans de nombreuses régions du monde où les systèmes de soins manquent de structures, de compétences et de moyens.

Informer, sensibiliser

Nous avons pour objectif de promouvoir les comportements garants d’une bonne santé. Nos actions de sensibilisation portent principalement sur :

  • les maladies infectieuses (Sida, paludisme) et les maladies virales émergentes (grippe aviaire, grippe A) ;
  • les addictions (tabagisme, alcoolisme) ;
  • la prévention de l’obésité et des maladies cardiovasculaires.

Dans certains cas, nous pouvons être amenés à mettre en œuvre des actions d’accompagnement, par exemple pour les personnes souhaitant arrêter de fumer.

Contribuer à faire progresser la recherche médicale

Pour faire progresser la lutte contre les maladies, la prévention n’est malheureusement pas suffisante. C’est pourquoi nous contribuons à la recherche médicale sur les maladies infectieuses. Afin que nos actions soient bien adaptées aux conditions locales, nous intervenons en association avec des partenaires internationaux ou régionaux (ONG par exemple). Nous nous appuyons autant que possible sur les systèmes de santé et les gouvernements des pays d’accueil.

La Fondation Total renforce son soutien à l’Institut Pasteur

Depuis 2005, la Fondation Total et le réseau international de l’Institut Pasteur collaborent pour dynamiser la recherche, former davantage de professionnels de santé dans les pays émergents et développer les capacités locales de lutte contre les maladies infectieuses. En 2010, la Fondation Total et l’Institut Pasteur ont renouvelé la convention de mécénat qui les unit. Un budget de 10 millions d’euros sur 5 ans doit permettre :

  • La création de la chaire Françoise Barré-Sinoussi. Marraine de choix, cette chercheuse lauréate du prix Nobel de médecine 2008, est depuis 2005 référente scientifique de la Fondation Total à l’Institut Pasteur. La chaire est dédiée à la recherche sur les mécanismes de protection contre le VIH/Sida et à la formation de personnel médical et scientifique. Elle s’est installée depuis 2012 dans le centre de biologie intégrative des maladies émergentes, sur le campus de l’Institut Pasteur à Paris.
  • Le financement de programmes de recherche dans le domaine des maladies infectieuses. Il comprend des programmes transversaux où équipes de l’Institut Pasteur et jeunes chercheurs collaborent.
  • La mise en place d’actions de terrain par la Fondation Total et l’Institut Pasteur, principalement dans les pays non-OCDE dans lesquels Total exerce ses activités. Ces actions porteront notamment sur le renforcement des compétences locales par la formation de professionnels de santé, d’éducateurs et d’enseignants, en particulier en matière de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles ou de santé maternelle et infantile.

Soigner nos collaborateurs, partout dans le monde

Le département médical international (DMI) de Total a été créé pour garantir à tous les salariés, où qu’ils se trouvent dans le monde, l’accès à des soins de qualité dans les meilleurs délais.

À cet effet, il est chargé de créer et/ou d’assurer le fonctionnement de nos structures médicales ainsi que d’auditer les infrastructures hospitalières les plus proches de nos implantations. C’est également lui qui se charge des évacuations d’urgence, si cela se révèle nécessaire.

Améliorer les systèmes de santé

Programmes de recherche, de prévention et de formation

Sur le terrain, la quasi-totalité de nos filiales est engagée dans des programmes de prévention, d’information et d’éducation à la santé. Toujours conduites en accord avec les autorités des pays concernés, ces initiatives s’adressent en priorité aux populations les plus fragiles et/ou les plus exposées. Elles s’appuient sur le concours de diverses institutions et l’expertise d’ONG locales ou internationales.

Ainsi en Angola, nous soutenons un programme mené en partenariat avec la Banque mondiale et le ministère de la santé angolais, et visant à réduire le taux de mortalité maternelle et infantile, l’un des plus élevés au monde. Ce programme a démarré en septembre 2010, et comprend, sur 5 ans, la formation de 650 infirmières et sages-femmes, la réhabilitation ou la construction de centres d’accouchement et la fourniture de kits solaires. Cette action concernera 1,9 millions d’habitants.

En Angola toujours, Total s’investit aussi dans la santé rurale aux côtés de l’ONG Douleurs sans frontières. Au Myanmar, nous nous impliquons dans la lutte contre les problèmes de vision oculaire avec l’ONG Helen Keller.

Lutte contre les pandémies

Lutter contre le Sida

Affiche de la campagne prévention VIH/Sida menée par l'Institut Pasteur et Total au Maroc

Nous nous investissons dans le lutte contre le Sida, en particulier dans les pays de l’Afrique subsaharienne, et avons réaffirmé notre engagement en 2006 lors de la journée mondiale du Sida. Et ce, en signant une « déclaration d’engagement des entreprises européennes face au Sida » à l’initiative de la Coalition mondiale des entreprises contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Nos champs d’action : la sensibilisation, la prévention, le dépistage volontaire et confidentiel, la prise en charge financière des traitements.

Quelques exemples

Au Cameroun

L’ANRS (Agence nationale de recherche sur le VIH/Sida et les hépatites virales) conduit depuis 2007 le programme de recherche « ANRS 12140-Pediacam », qui a pour but d’améliorer la prise en charge des nourrissons exposés au VIH/Sida.

Les chercheurs étudient la faisabilité d’une administration précoce des ARV (antirétroviraux) aux enfants infectés par le VIH/Sida, et la réponse de ces nourrissons aux vaccins. Initialement limité aux nourrissons, le programme s’étend désormais aux enfants jusqu’à 5 ans.

Cette étude est coordonnée par le Centre Pasteur du Cameroun à Yaoundé. Elle se déroule dans trois services de pédiatrie : le Centre mère-enfant de la Fondation Chantal Biya, l’hôpital d’Essos à Yaoundé et l’hôpital Laquintinie de Douala.

La Fondation Total vient en renfort dans les mêmes structures pour améliorer la prise en charge des enfants affectés par le VIH/Sida et de leur famille, et fournir de meilleures conditions d’exercice aux médecins et aux chercheurs. La Fondation s’appuie ici sur le professeur Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine 2008 et référente scientifique pour la Fondation Total à l’Institut Pasteur de Paris. Les résultats sont là : près de 2 000 enfants accompagnés, avec du lait, des vaccins, des paniers diététiques, des acteurs socio-médicaux formés et des infrastructures nouvelles ou rénovées.

En Angola

De 2005 à 2010, Total a accompagné une ONG luandaise (le CAJ : Centro de Apoio aos Jovens) créée en 2001 pour fournir un appui aux jeunes en matière de santé sexuelle et reproductive et de prévention des IST (infections sexuellement transmissibles) et du VIH. Le but du partenariat : renforcer les capacités du CAJ pour l’amener à des normes et standards internationaux. Total a contribué à la réhabilitation du centre et de son laboratoire, les formations des professionnels sanitaires et sociaux, médiateurs de santé, pairs éducateurs, la conception d’outils didactiques, le renforcement des consultations, le renforcement du système de suivi-évaluation, la mise en place d’un groupe de parole de personnes vivant avec le VIH. Le soutien financier de la Fondation s’achève en 2010 avec la livraison d’un véhicule équipé pour des consultations et tests de terrain.

Au Maroc

Depuis 2007, la Fondation Total est engagée aux côtés de l’Institut Pasteur du Maroc et de l’Association marocaine de lutte contre le Sida (ALCS). Créée en 1988, l’ALCS développe des programmes pour prévenir l’extension du Sida auprès des populations vulnérables à l’infection VIH, avec l’appui du Fonds mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose. Le programme financé par la Fondation porte sur le suivi épidémiologique et la prévention des IST auprès des transporteurs routiers. En 2010, 37 000 routiers ont été sensibilisés au VIH/Sida (plus de 80 000 depuis 2007). 4 000 tests VIH/Sida et 545 consultations à propos des infections sexuellement transmissibles ont en outre été réalisés.

La Caravane Médicale 

L’accès aux soins est difficile pour les populations des régions reculées du sud Maroc situées à plus de 100 kilomètres d'un dispensaire ou d'un hôpital. Grâce au mécénat de Total et à la logistique du Rallye Aïcha des Gazelles, un véritable dispensaire itinérant composé d’une équipe médicale professionnelle intervient depuis 2005.
Aujourd’hui, la Caravane Médicale dispense plus de 7000 examens et consultations par an dans les domaines de la médecine générale, la pédiatrie, la gynécologie, l’ophtalmologie, l'optique, les dépistages du diabète, du trachome et de la cataracte, la pharmacie.

Voir la vidéo Total Inside sur la Caravane Médicale

Lutter contre le paludisme

Le paludisme reste l’un des principaux fléaux sanitaires actuels. Un tiers de la population mondiale y est exposé. En 2010, on a enregistré selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) 216 millions de cas de paludisme dans le monde qui ont causé près de 700 millions de décès – principalement chez des enfants vivant en Afrique. 91 % des cas de paludisme sont enregistrés dans cette zone où nous sommes très présents.

Depuis plusieurs années, nos filiales africaines du Marketing sont fortement mobilisées pour apporter leur contribution à la lutte contre cette maladie. En 2010, à l’occasion de la Journée mondiale contre le paludisme, 7 000 guides de prévention, 20 000 jeux éducatifs et 700 000 plaquettes d’information, ainsi que des moustiquaires imprégnées de répulsif ont été distribués. Des actions de sensibilisation ont aussi été menées dans des écoles, hôpitaux et stations-service. Étendu à d'autres continents et adapté aux contextes locaux, le dispositif est également décliné par plusieurs filiales de la branche Exploration-Production.

Lutter contre la tuberculose

En Azerbaïdjan, en partenariat avec l’Azerbaïdjan Health Communication Association, Total s’implique dans des actions de communication sur cette pandémie.